« Sinminti » ou la misère et la désillusion des Hollis

La mise en valeur du gisement de calcaire d’Onigbolo au Benin dans les années quatre vingt fut perçue par les populations hollis de cette région comme une manne une occasion pour sortir le village d’Onigbolo du sous-développement. Vingt ans après, l’industrialisation a apporté certes un changement dans les us et coutumes, mais l’autre face cachée de l’iceberg révèle que cette industrialisation est la dégradation de l’environnement par la destruction des aires culturales, la pollution de l’air et une injustice grandeur nature en ce qui concerne les redevances versées aux populations en contrepartie de l’exploitation de ce gisement de calcaire.

Par Philippe Adéniyi publié dans le quotidien La Presse du Jour vendredi 11 février 2011 et dans l’Impartial Ilèma le 17. février 2011.

Lire l’article en francais:  « Sinminti » ou la misère et la désillusion des Hollis

Lire l’article en anglais The lime stone deposit -The misery of the Holli people